Une pause teintée de feng shui dans le jardin de Lin An Tai

Date de la dernière visite : 15 novembre 2018

Présentation

Si je ne devais conseiller qu’un seul site touristique dans la ville de Taipei, je pense que ce serait celui-ci : la maison historique de Lin An Tai est vraiment un endroit magnifique dans lequel on a envie de flâner pendant des heures.

C’est sous les conseils d’une amie que je m’y suis rendue, et j’ai tout de suite compris son engouement pour ce lieu.

Déjà, il me semble important de préciser que l’entrée est gratuite, ce qui en fait une destination privilégiée des habitants du quartier.

Pendant ma visite, j’ai croisé des élèves de primaire en sortie scolaire, plusieurs couples qui faisaient des shootings dans des tenues somptueuses, et de nombreuses personnes, souvent en groupe, qui se promenaient dans les jardins.

Et pour ne rien gâcher, il faisait un temps splendide ce jour-là, ce qui explique sans doute pourquoi il y avait tant de personnes un après-midi de semaine.

En cours de promenade, je me suis arrêtée dans un petit pavillon afin d’écrire mon journal et profiter du calme ambiant. Même le passage de quelques avions – l’aéroport de Songshan n’est qu’à quelques kilomètres de là – ne parvenait pas à rompre la quiétude des lieux.

Comme dans la plupart des endroits à Taiwan, des tampons étaient disséminés dans le jardin, dont un a particulièrement retenu mon attention : c’était un grand tampon, représentant le lieu, qui était divisé en quatre parties de couleurs différentes. Pour le recomposer, il fallait donc retrouver les quatre stands, cachés sur le site.

Evidemment, en grande amatrice de tampons, j’ai décidé de partir à leur recherche. Et à mon grand désarroi, je dois avouer que je ne serai sans doute pas parvenue à trouver le dernier sans l’aide d’un groupe d’écoliers (non seulement ils ont été capables de le trouver, ce qui n’était pas mon cas, mais en plus ils étaient bien mieux armés que moi : ils avaient récupéré le dépliant à l’accueil sur lequel il y avait des espaces pour les tampons).

Bilan : je me suis mesurée à des enfants de 9 ans, et j’ai perdu.

Mais j’ai eu mes tampons !

Le jardin est l’image même de ce qu’on attend d’un jardin asiatique : les petits chemins serpentent entre les arbres et diverses plantes, on traverse de petits ponts et on peut s’arrêter quelques minutes dans des pavillons ouverts. Certains chemins mènent à des parties rocheuses, un peu en hauteur, qui permettent d’admirer la vue sur ce qui nous entoure.

Un bâtiment assez grand abrite au premier étage une ancienne salle de classe, et un couloir extérieur permet de faire partiellement le tour du bâtiment, et de prendre de la hauteur par rapport au lac à ses pieds.

Bref historique

La maison fait partie des quelques maisons traditionnelles qui ont été conservées dans la partie nord de Taiwan.

Aujourd’hui âgée de plus d’un siècle, elle est même la mieux entretenue et préservée de toute l’agglomération ! Elle est particulièrement connue pour ses gravures délicates.

Au milieu du 18e siècle, la famille Lin, originaire du district d’Anxi dans la province du Fujian (Chine), traverse le détroit pour s’installer à Taiwan.

Le quatrième fils, Lin Chin-Neng, ayant le sens des affaires, il ouvre la Rong Tai Company, qui lui permet très vite d’accumuler une petite fortune. Il fait alors construire une grande maison, dont les travaux s’étalèrent sur plusieurs décennies.

Située à l’origine sur Siwei Road dans le district de Da’an, elle fut nommée An Tai : An représentant l’Anxi, et Tai la Rong Tai Company.

En 1978 cependant, la demeure ne fut pas retenue sur la liste des sites historiques, ce qui l’a mis en danger de destruction lors des travaux qui visaient à étendre une route avoisinante. Mais face aux protestations de nombreux intellectuels et experts qui firent notamment circuler des pétitions, il fut envisager de la déplacer et de la reconstruire à un autre endroit.

Elle fut alors déplacée au sein du Binjiang Park, au nord de Taipei, en 1986.

Cependant, sa construction initiale respectait les codes du feng shui et du taoïsme, ce que la nouvelle localisation ne permettait pas naturellement.

En conséquence de cela, le site fit l’objet de quelques ajustements. Une petite montagne artificielle, nommée Gu Zhu Ming Shan, fut par exemple construite dans l’axe de la maison, afin de remplacer le Toad Peak comme montagne feng shui. Cette petite montagne artificielle permet en outre de prendre un peu de hauteur et d’admirer le site d’un autre point de vue.

Ce ne fut finalement qu’en mai 2000 qu’elle fut ouverte au public sur son nouveau site.

Informations pratiques

Adresse : No.5, Binjiang St., Zhongshan Dist., Taipei City 104, Taiwan

Le site est fermé le lundi. Il est ouvert tous les autres jours de la semaine, de 9h à 17h, sauf durant les mois de juillet et août où il ferme à 18h. A noter qu’il n’est plus possible d’y entrer 15 minutes avant l’heure de fermeture.

En dehors des lundis, il est également fermé lors de certaines fêtes comme le Nouvel an lunaire.

En dehors des règles de politesse et de bon sens basiques, il est également interdit d’y fumer, et les animaux de compagnies n’y sont pas autorisés (cela ne prend évidemment pas en compte les chiens guides qui sont les bienvenus !).

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site web officiel, disponible en anglais.

Publié par Meana

Passionnée par les pays d’Asie du Sud-Est et leur culture depuis plus de 15 ans, j’ai voyagé en Chine, Corée du Sud, Japon et Taïwan. J’ai même vécu un an à Pékin ! Je m’intéresse particulièrement à la portée historique des lieux et concepts, et aux habitudes de vie asiatiques.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :