Quand les fantômes se mettent à peindre…

内画 nèihuà, 鬼画壶 guǐ huà hú, ils portent différents noms en chinois. En français, on parle de flacons à tabac peints. Très utilisés par les hautes strates de la société du XVIIe au XIXe siècle, ils sont aujourd’hui pratiquement tombés en désuétude.

Treasure Hill, ou comment un campement illégal devient un musée d’art

De part son statut de sanctuaire écologique, site historique et musée d’art, Treasure Hill est aujourd’hui une destination populaire, tant pour les locaux que pour les touristes. Mais il n’en a pas toujours été ainsi…

Brothers

Li Guangtou et Song Gang ne sont pas d’authentiques frères mais leurs destins se sont de longue date trouvés liés pour le meilleur et pour le pire. Enfants, puis adolescents pendant la Révolution culturelle, ils atteignent l’âge adulte au moment où la Chine entre dans l’ère tumultueuse des “réformes” et de l’“ouverture”. La solidarité, cimentée par les épreuves, qui les unissait jusqu’alors se fi ssure et leurs chemins se séparent : tandis que Song Gang, l’intellectuel doux et loyal, se voit rapidement dépassé par son époque, Li Guangtou, le brigand, tirera le meilleur parti des bouleversements en cours.

Envoyé un peu spécial

À mi-chemin entre le « touriste professionnel » et le « reporter à temps partiel », Julien Blanc-Gras se revendique « envoyé un peu spécial ». Armé de son détachement salutaire et de son humour indéfectible, il nous embarque dans un nouveau tour du monde, avec la curiosité et la joie de la découverte pour seules boussoles. Tout peut arriver en voyage.

La vie à pas de loup

Comme dans un roman d’initiation, mais à contre-saison de la vie, les héros – car ils en sont tous à leur façon – apprennent à vivre avec l’espoir, qui ne devrait jamais quitter personne. Ils apprennent au plus fort de la peur que la vie sourit toujours quelque part, en quelque lieu… À l’autre bout du monde, au plus profond de soi.

Les Yeux de l’océan (Mata nu Wawa)

Une frontière inconnue, emplie de la mémoire des vagues, où souffle le vent d’humilité et de droiture des premiers temps, voilà ce que nous révèle ce livre émouvant sur la relation d’amour intime que les Tao entretiennent avec le monde marin. Syaman Rapongan y excelle à dégager le caractère intrinsèque de ces enfants de la petite île des Orchidées, au sud-est de la grande île de Taiwan. Les Yeux de l’océan est aussi le récit de l’expérience douloureuse de l’exil et des discriminations multiples qui forgent une conscience politique, celle du combat universel des autochtones pour faire reconnaître leur dignité. « L’océan est mon église, il est aussi ma salle de classe et l’inspirateur de mes écrits. Quant aux êtres qui le peuplent, ils resteront à jamais mes mentors. »

Le shintoïsme, compagnon omniprésent du quotidien japonais

Le shinto, ou shintoïsme, 神道 en japonais (la voie des dieux, ou la voie du divin) est l’un des deux courants religieux principaux au Japon, le second étant le bouddhisme. Il existe au Japon de façon continue depuis la Préhistoire.

Servir le peuple

Lorsque Yan Lianke s’empare du célèbre slogan de la Révolution culturelle, c’est pour piétiner au passage les tabous les plus sacrés de l’armée, de la révolution, de la sexualité et de la bienséance politique. De quoi donner une crise d’apoplexie au ministre de la Propagande chinois, en charge de la censure.

Escapade à la Montagne du Tambour du Dharma

Dharma Drum Mountain se dit 法鼓山 (Fǎgǔ Shān) en chinois. Cela signifie littéralement « Montagne du Tambour du Dharma ». C’est une organisation consacrée à l’étude, la pratique et la promotion du bouddhisme à Taïwan et dans le monde, fondée dans les années 1980 par Sheng-yen, maître en bouddhisme chan.